Tampons, serviettes hygiéniques, coupes menstruelles… et maintenant on peut également se protéger grâce aux culottes menstruelles ! Enfin, je dis maintenant, mais en vrai, les culottes menstruelles existent depuis au moins les années 90… Pourquoi est-ce qu’on en parle seulement maintenant ? Après une grosse commercialisation de serviettes et tampons jetables, une prise de conscience sur la nocivité de ces produits s’installe progressivement dans le monde occidental. Après l’explosion de l’utilisation de la cup, on fait place aux culottes menstruelles.

Aujourd’hui, on trouve pas mal de marques qui proposent les culottes menstruelles (la plus connue est sans doute Thinx), perso j’ai préféré tester celle de la marque française Fempo. Ma philosophie de consom’actrice : pourquoi acheter outre-Atlantique, alors que je peux soutenir une marque locale qui propose le même produit et le fabrique d’une manière locale ? Cela fait déjà 3 mois que j’ai reçu ma culotte de règles Fempo, j’ai pu donc la porter 3 cycles de suite pour me faire une idée de son efficacité.

La culotte de règles Fempo -késako ?

Fempo a été créée en 2018 par deux nanas Fanny et Claudette très concernées par la nocivité des tampons et serviettes hygiéniques. Après avoir réalisé une enquête très approfondie auprès des milliers de femmes, elles ont réussi à créer le prototype parfait qui répond aux besoins des femmes. Depuis, la gamme s’est un peu élargie : on trouve sur le site de la marque la Culotte à la coupe échancrée, la Hipster façon shorty et la Power ++ pour les flux très abondants.

Au niveau esthétique, les modèles proposés ont un look classique d’une simple culotte, sans détails superflus. Le design assez basique qui conviendra à toutes. Le plus important : il n’y a pas d’effet couche-culotte ! Assez étonnant, mais pas besoin d’avoir un machin assez épais pour que ça absorbe bien, les culottes Fempo font moins de 2 mm d’épaisseur !

La composition est assez clean, tous les tissus utilisés sont certifiés STANDARD 100 by OEKO-TEX® (garantis sans produits toxiques et nanoparticules). L’extérieur est en Lycra™, alors que l’intérieur est composé de 3 couches différentes. La première est celle qui est en contact avec la peau et les muqueuses, en coton (pas bio, un peu dommage). Cela va permettre au sang d’être aspiré à l’intérieur de la culotte et éviter l’effet « piscine » (tu vois de quoi je parle, hein ?) Ensuite un tissu fait de bambou, qui permet d’absorber le sang et le maintenir à l’intérieur. Il a notamment des propriétés hyper-absorbantes, naturellement anti-bactériennes et anti-odeurs. Et pour finir, un dernier tissu en PUL et polyester est utilisé pour retenir le sang et éviter les fuites.

Tous les tissus viennent de fournisseurs français et italiens, alors que la fabrication a lieu dans les ateliers de confection en Tunisie et aussi en France.

Au niveau des tailles, Fempo propose des tailles allant du 34 au 48. Par contre, ça taille un peu petit, donc si on est entre 2 tailles ou bien si l’on hésite, la marque conseille de prendre la taille au-dessus. Pour ma part, j’ai pris la taille 38 (je fais un S) et ça me convient parfaitement.

La culotte menstruelle – efficace ?

OUI, OUI et OUI ! Je trouve que c’est extrêmement efficace, tout comme la cup. Perso, j’ai déjà testé la culotte mes premiers jours de règles quand le flux est plus abondant, la nuit et également en faisant du sport. Je n’ai éprouvé aucun discomfort à aucun de ces moments.

En effet, la partie absorbante est assez longue et remonte jusqu’à mi-fesse à l’arrière et au-dessus de la naissance des lèvres à l’avant. Ce qui est idéal quand on bouge beaucoup, notamment la nuit ou en faisant du sport. La culotte elle-même est super confortable (contrairement aux serviettes hygiéniques ^^’) ! Pour tout vous dire, j’oublie complètement que j’ai mes règles lorsque je la mets. Bien sûr, lors de mes journées « fortes », le sang commence à être moins absorbé vers 17h (je la mets généralement le matin). Dans ce cas-là, je prévois une protection supplémentaire au cas où. Mais d’une manière générale, la culotte peut être portée jusqu’à 12 heures sans souci, en cas d’un flux normal à faible.

Les avantages d’une culotte menstruelle :

  • Plus confortable que les serviettes hygiéniques !
  • Plus facile à utiliser qu’une cup : il suffit de l’enfiler et… l’oublier !
  • Pas de risque du syndrome du choc toxique, vu que la culotte permet l’évacuation naturelle du sang qui ne stagne pas dans le corps, contrairement à la cup
  • Elle convient à toutes les femmes et à tous les flux
  • Elle peut s’utiliser en complément de la cup ou d’une autre protection
  • Pas d’odeur !
  • Peut s’utiliser la nuit et en faisant du sport

Je suis vraiment satisfaite de cette petite culotte, je compte bien m’en procurer encore 2 pour pouvoir les utiliser le cycle complet. Pour le moment, j’alterne avec la cup. Et j’aime bien la coupe menstruelle aussi, mais parfois je suis trop pressée le matin et je n’ai pas envie de me prendre la tête surtout quand les rouges arrivent au mauvais moment hehe. Et quand on sait qu’il faut stériliser la cup avant chaque utilisation dans de l’eau bouillante et puis l’insérer… Bref, la culotte menstruelle est bien plus pratique dans ce sens !

Concernant les serviettes hygiéniques lavables, j’avais essayé plusieurs marques, ma préférée reste Imse&Vimse. Mais pour moi, la culotte mensuelle bat largement les serviettes lavables rien que pour le confort !

Et vous, vous êtes plutôt cup, culotte ou serviette (lavable hein, on reste dans l’optique du zéro déchet of course 🙂 ) ?

⋅ Elena ⋅