Ça y est, j’ai craqué ! Je me suis acheté une parka HoodLamb ♥♥. J’en voulais une depuis que j’avais découvert la marque il y a quelques années. Et bim, en voyant des réductions sur le site de HoodLamb allant jusqu’à 40%, j’ai décidé de me procurer ce bijou. Mais qu’est-ce qu’elle a de si spéciale, cette marque ?

Tout d’abord, les vrais le savent HoodLamb est surtout connue pour être une marque 100% végane. 😀 Certifiée par PETA, elle utilise une matière innovante composée de chanvre, plastique recyclé et acrylique pour créer la fausse fourrure sur les capuches.

Mais l’innovation ne s’arrête pas là, puisque la marque s’est justement spécialisée en chanvre depuis 1993. Tout a commencé lorsque Doug Mignola (un surfeur vivant à Amsterdam) a eu envie d’avoir une veste chaude à porter après le surf. L’idée d’utiliser le chanvre d’une manière industrielle lui a beaucoup plu, surtout que c’est une des matières les plus écologiques du monde.

En effet, le chanvre présente de nombreux avantages :

  • il pousse plus vite que le coton et le lin
  • pas d’utilisation d’insecticides, pesticides ou herbicides
  • sa culture nécessite que très peu d’eau
  • sa culture n’épuise pas les sols
  • ses fibres sont très résistantes, protègent en partie des UV et sont thermorégulatrices

L’engagement éthique et écologique est au coeur de la démarche de HoodLamb. Même si la marque produit ses vêtements en Chine, elle a choisi de travailler uniquement avec de petites usines souvent familiales, où les ouvriers bénéficient des salaires décents et des bonnes conditions de travail selon les standards GOTS. J’ai eu l’occasion de rencontrer Doug Mignola il y a quelques mois, lors d’un meet-up avec les fondateurs des marques pionnières de la mode éthique à Anvers. Portant un sweat et des baskets, il m’avait donné l’impression d’être quelqu’un de très humble et engagé. Engagé dans ce combat pour une mode plus éthique et durable et pour la préservation de la planète. En toute honnêteté et transparence, il avait expliqué qu’il avait choisi la Chine comme lieu de production pour deux raisons. Premièrement, parce qu’il travaille directement avec de petits agriculteurs chinois cultivant le chanvre, c’est pourquoi pour lui c’était évident d’opter pour les usines locales pour les autres étapes de la fabrication (la transformation de la fibre ainsi que la confection). Et deuxièmement, la transformation de la fibre du chanvre est un travail très coûteux et forcément le faire en Chine est beaucoup moins cher.

vegan parka HoodLamb

Toutes les vestes HoodLamb sont composées de chanvre et de coton bio. Ce dernier est ajouté pour apporter de la douceur et rendre les vestes plus légères. Le chanvre seul serait beaucoup trop lourd à porter, déjà avec le mélange on ressent le poids. Je vous assure que les vestes ne pèsent pas 3 tonnes non plus haha, mais il est vrai que comparé à une veste en polyester, on ressent la différence. Les vestes possèdent également un revêtement imperméable eco-friendly à base de cellulose naturelle dérivée de chanvre. Elles sont aussi isolées avec EcoDown, un isolant thermique végan en PET recyclé. Chaque veste permet ainsi de recycler 10 bouteilles en plastique !

En voilà une veste écolo parfaite pour les conditions météorologiques les plus rudes !

HoodLamb travaille étroitement avec Sea Shepherd depuis 2010 et fabrique une ligne de vêtements dédiée à l’ONG. 10% de chaque vente de cette collection sont donnés à la protection de la faune marine. Aussi, via l’action One Percent For The Planet, la marque donne 1% de son revenu annuel pour aider à créer une planète plus saine.

HoodLamb logo parka

Pour ma part, j’avais commandé la Nordic Light Parka en vert, qui offre une protection optimale entre 5°C et -5°C. Je m’étais dit que pour la Belgique, elle serait suffisante pour être au chaud et j’avais bien raison. Je peux juste mettre un petit pull sous la veste, elle tient bien chaud. Et s’il va faire plus froid, je mettrai plusieurs couches 🙂 . Si vous cherchez une veste encore plus chaude, je vous conseille alors la Nordic classique (protection jusqu’à -15°C). N’hésitez pas à bien lire les descriptions sur le site.

Hoodlamb veste

J’ai reçu ma commande en 24h dans une jolie boîte en papier recyclé. La parka était emballée dans un sac en plastique biodégradable et compostable. Un gros point positif pour la marque qui visiblement fait beaucoup d’effort pour limiter son impact écologique (contrairement à Matt & Nat, une marque que j’aime beaucoup et qui produit en Chine, mais dont les sacs sont emballés dans du plastoc… just saying).

HoodLamb

Je trouve que c’est une veste très fonctionnelle et bien réfléchie. Au niveau des caractéristiques :

  • la fausse fourrure s’enlève
  • fermeture éclair YKK et des fermetures aimantées sur le devant et les poches (tellement pratique !)
  • 4 poches devant, dont une en microfibre pour les lunettes
  • 3 poches intérieures, dont une très grande pour mettre des documents et même une tablette (mon agenda format A5 rentre dedans)
  • liens de serrage au niveau de la taille, de la capuche et en bas de la veste

Le seul petit truc qui manque est un lien de serrage derrière la capuche pour ajuster la taille de celle-ci. Parce que quand je la mets, elle cache la moitié de mon visage #teampetitetête… Je dois à chaque fois la rabaisser derrière pour voir au moins où je vais haha. Ils ont bien ajouté ce lien de serrage sur la Nordic normale, mais pas sur la Light. Dommage…

Veste vegan

Mais sinon cette parka est parfaite ! 🙂 ♥ La matière est belle et je suis impressionnée par la qualité ! Je ne peux que vous recommander HoodLamb. Pour certain(e)s d’entre vous, le prix va être un obstacle, mais je suis certaine que ce genre de veste vous tiendra chaud pendant de longues années. C’est un très bon investissement 100% responsable et éthique. En plus, ils ont encore des soldes ! Je dis ça, je dis rien hehe 😀 .

⋅ Elena ⋅