Décodage : les labels de la mode responsable

Tu veux acheter éthique et responsable, mais tu te sens perdu dans tous ces labels ? Tu veux savoir quelles certifications privilégier dans le secteur textile ? Alors cet article est pour toi ! Il est vrai que j’ai toujours eu une idée assez vague concernant ces labels, j’ai donc voulu étudier la question et comprendre ce qu’ils garantissent exactement. Dans cet article, j’ai repris les labels les plus courants qu’on rencontre dans la mode que ce soit au niveau des normes environnementales, sociales ou de qualité.

Il est important de préciser que certaines marques et entreprises possèdent une vraie démarche écologique ou éthique sans avoir un de ces labels. Le fait d’avoir un label demande des coûts et obligations administratives considérables et parfois les petites entreprises ne peuvent pas se le permettre.

– GOTS (Global Organic Textile Standards) –

gots-logo1

C’est un référentiel mondial qui vise à harmoniser les normes relatives au secteur du textile. Il couvre toutes les étapes de la production depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication, jusqu’à l’étiquetage. Deux niveaux de certifications sont possibles : soit pour les textiles biologiques avec au moins 95% de fibres issues de l’agriculture biologique, soit pour les textiles à base de fibres biologiques avec un minimum de 70% de fibres issues de l’agriculture biologique. Les matières synthétiques sont autorisées pour certains types de vêtements comme les vêtements de sport ou encore les chaussettes. C’est le label le plus complet puisqu’il englobe les exigences environnementales, sociales, de qualité et concernant la toxicité.

Exigences environnementales :

  • Tous les métaux lourds, les perturbateurs endocriniens, les produits ignifuges bromés ou chlorés, les OGM, la nanotechnologie, les substances cancérigènes sont interdits. Lorsque les substances chimiques sont inévitables, certains critères doivent être respectés pour limiter les résidus ;
  • Les méthodes d’impression utilisant des solvants aromatiques et les méthodes d’impression plastisol utilisant des phtalates et PVC sont interdites ;
  • Le PVC, nickel, chrome ne sont pas autorisés ;
  • „Les eaux usées sont assainies dans une station d’épuration ;
  • Les emballages doivent être recyclables ;

Exigences sociales : 

  • L’interdiction du travail forcé, du travail des enfants et de la discrimination ;
  • Le droit à l’organisation et aux négociations collectives ;
  • Le droit à des conditions correctes de sécurité et d’hygiène ;
  • Le droit à un salaire décent et l’interdiction d’horaires de travail excessifs ;

Exigences de qualité :

  • Les exigences de qualité technique doivent être respectées (valeurs de résistance au frottement, à la transpiration, des couleurs, au lavage, au rétrécissement).
  • Contrôles rigoureux des résidus indésirables pouvant être présents dans les matières premières, les produits intermédiaires et les produits textiles finis, de même que les accessoires.

Le contrôle d’application de ces exigences est effectué par un organisme indépendant comme Certisys ou Control Union. À noter que ce label devient progressivement la référence et remplace les autres labels qui ne sont plus utilisés comme EKO Sustainable Textile.

– Oeko-Tex (Öko-Tex) Standard 100 –

confiance-textile-lemaitre-demeestereCe label est décerné par une institution suisse indépendante qui en propose deux autres STeP by Oeko-Tex et Oeko-Tex Made in Green. Oeko-Tex Standard 100 est très utilisé dans le secteur de la mode, cependant, il vise uniquement les substances dangereuses pour la santé et la peau (métaux lourds, pesticides, phtalates, benzène, allergènes). Si une marque a été certifiée « Confiance textile », cela veut dire qu’il n’y a pas de résidus dangereux dans les vêtements. Cette norme est donc plus d’ordre sanitaire qu’écologique ou social. Certaines marques peuvent posséder ce label, tout en ayant une production néfaste pour l’environnement dans des conditions de travail inacceptables. Il faut donc faire attention.

– STeP by Oeko-Tex –

STeP remSTeP_Logo_LightboxImage (1)place l’ancien label Oeko-Tex 1000. Il prend en compte les critères environnementaux et sociaux pour toutes les étapes de la production.

Exigences environnementales :

  • Pas d’utilisation de produits chimiques nocifs ;
  • Obligation de bien communiquer sur les produits chimiques utilisés et les risques qu’ils imposent ;
  • Réduction de l’empreinte CO2
  • Utilisation responsable des ressources naturelles ;

Exigences sociales : 

  • Respect des normes de travail imposées par l’Organisation internationale du travail ;
  • Obligation d’installer des lieux de travail sûrs et sains ;
  • Formation continue des travailleurs ;

– Oeko-Tex Made in Green –

oekoCe nouveau label remplace Oeko-Tex 100plus. Il regroupe à la fois les normes Oeko-Tex Standard 100 et STeP by Oeko-Tex. Il garantit que les produits certifiés sont fabriqués sans substances dangereuses, dans le respect de l’environnement et des bonnes conditions de travail. C’est donc le plus complet de ces 3 labels suisses. La transparence joue ici un rôle important, puisque ce label permet aux consommateurs de retracer la production du vêtement acheté à l’aide d’un product ID ou QR code.

– Soil Association Organic Standards –

sa_logo2Soil Association Organic Standard est un label britannique qui a été créé par Soil Association Limited, une organisation qui défend l’agriculture durable. Ce label ne concerne pas uniquement le textile, mais aussi l’alimentation ou les cosmétiques. Il se base sur le référentiel GOTS et la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

– Fair Wear Foundation – 

fairwearfoundationTechniquement, ce n’est pas un label. C’est une organisation internationale sans but lucratif dont le but est d’améliorer les conditions de travail des ouvriers dans les usines textiles partout dans le monde. De nombreux syndicats, fédérations, ONG et entreprises y sont membres. Les entreprises qui adhèrent à l’organisation ont la possibilité d’afficher son logo sur leurs sites. Cela représente une garantie que les normes sociales fondamentales de l’Organisation internationale du Travail sont respectées les critères suivants :

  • „  Liberté d’association
  • „  Droit aux négociations collectives
  • „  Interdiction du travail forcé
  • „  Interdiction du travail des enfants
  • „  Interdiction de discrimination
  • „  Droit à un salaire décent
  • „  Durée de travail raisonnable et conditions correctes de sécurité et d’hygiène
  • „  Contractualisation légale de la relation d’emploi

– World Fair Trade Organization –

WTFDay Logo PNG FormatMême principe que pour Fair Wear Foundation, sauf qu’ici il s’agit de soutenir les producteurs du Sud. Les entreprises assurent, par le biais de leur adhésion, qu’ils respectent un code de conduite volontaire : achats auprès des producteurs démocratiques du Sud au prix supérieur du marché, contribution à la diversification et au développement social, etc.

– Fairtrade Max Havelaar –

Max_Havelaar_LogoCe label garantit la production de produits textiles, alimentaires ou autres selon les standards du commerce équitable. Les producteurs du coton perçoivent un prix juste et un soutien financier qui leur permettra de financer des projets communautaires. Ce label comporte également un aspect environnemental : le coton cultivé n’a pas besoin d’irrigation et l’utilisation des OGM est interdite. Toutefois, les pesticides sont autorisés, mais l’usage est moins intensif qu’en culture traditionnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s